dimanche 24 juillet 2011

L'oeuvre au noir

Je ne sais pas trop pourquoi, mais la nouvelle de la mort d'Amy Winehouse m'a touchée ce matin, plus profondément que je n'aurais imaginé. Quelque chose dans ses chansons parle à toutes les femmes, peut-être. Alors on regarde les corbillards de la vidéo d'un autre oeil :

video
I know this may sound rather anecdotal when you think of the horror in Norway. Just another victim in a private tragedy, albeit one played out in the public eye, and probably made much worse by it, does not compare with dozens of deaths at the hand of a madman with his head full of extremist notions fuelled by the ambient xenophobia and hate. But still, I feel sorry for the woman.

mercredi 20 juillet 2011

I'm on Facebook (ou comment j'ai mangé mon chapeau)


Je vous ferai grâce de la sagesse populaire "Fontaine, je ne boirai pas..." et autres pépites de comptoir. Alors que s'est il passé?
Ce sont surtout les yeux humides de Sarah, le dernier jour de cours, et son petit mot sur la messagerie interne du lycée qui m'ont décidée; elle me demandait de ne pas oublier de m'inscrire sur Facebook, pour qu'on garde le contact.

If that sounds like a lame excuse, considering I could just have kept her personal email, maybe it is. But I think it is my dear friend from Hallett's mountain who got it right "you've finally fallen for it". Months of ignoring the lure, and one day you throw your principles to the wind.

Après deux ou trois jours de fréquentation de ce monstre honni, je me retrouve pourvue de huit amis (dont deux enfants et un amoureux), et à me poser la terrible question à chaque sourire de connaissance que me soumet le Réseau: "dois-je rester clandestine sur cette galère?"